Le portage salarial, le remède anti-crise ?

Disposez de son futur professionnel comme on l’entend, qui n’en rêve pas ! Ces dernières années, le statut du portage salarial a connu une évolution et surtout un regain d’intérêt au regard d’une situation économique qui permettait de s’affranchir du salariat classique pour aller vers plus d’autonomie.

Il s’agit d’une activité encadrée par le Code du travail. Son principe est simple : Une entreprise de portage salarial (EPS) sert d’intermédiaire entre un consultant et une entreprise cliente. L’entreprise de portage salarial s’occupe de toute la partie administrative et financière.

C’est-à-dire qu’elle facture les honoraires du consultant pour les reverser sous forme de salaire, après avoir déduit les charges sociales (salariales et patronales) et des frais de gestion inhérents à la gestion administrative du compte de l’indépendant salarié.

Le portage salarial, comment cela fonctionne ?

Le portage salarial, qui est défini par l’article L 1251-64 du Code du travail, permet une relation contractuelle tripartite entre un salarié porté, une entreprise de portage salariale (EPS) et une entreprise cliente.

Une fois salarié, en CDI chez Concretio, vous retrouvez le fonctionnement d’un salariat classique : salaire mensuel, protection sociale, remboursement des frais professionnels, gestion simplifiée et rapidité d’exécutions de tâches administratives.

Le portage salarial en quatre points :

  • Pas de complexités administratives : L’EPS s’occupe de toute la partie administrative, votre facturation et de la relation avec l’administration. Toute la partie administrative est prise en charge par l’entreprise de portage salarial.
  • Pas de limite sur le chiffre d’affaires : En tant qu’indépendant, beaucoup font le choix pour démarrer de créer une structure auto-entrepreneuriale. Cependant, le chiffre d’affaires est plafonné selon la nature de l’activité. Pour les prestations intellectuelles proposées par des consultants indépendants experts, le chiffre d’affaires ne peut pas dépasser 72 500 euros HT. En portage salarial, il n’y a pas de limite !
  • Le droit au chômage : Lorsque vous choisissez le statut de salarié porté, vous bénéficiez d’une couverture sociale étendue, à l’instar d’un salarié classique. En tant que le porté salarial, vous cotisez pour l’assurance chômage. Vous pouvez donc bénéficier d’une allocation dans les mêmes conditions que la sortie « classique » d’un emploi.
  • Le portage salarial en période de crise sanitaire / financière :

Les crises peuvent survenir à n’importe quel moment, et la pandémie de COVID-19 nous le rappelle à juste titre. Pour être à l’abri le plus possible des risques qu’elles peuvent engendrer, il est nécessaire, entre autres, de bien choisir son statut professionnel.

Pandémie oblige, les personnes ayant choisi le portage salarial ont pu bénéficier durant cette période de nombreux avantages.

La crise que nous vivons aujourd’hui a suscité de nombreuses interrogations chez les indépendants et chez les salariés. Fort heureusement, le gouvernement a décidé de permettre aux salariés portés d’être indemnisés de la même manière que les salariés « classiques ». C’est aussi ça les garanties du portage salarial !

Partager sur :

Témoignages de nos freelances

Parce que nous les accompagnons au mieux tout au long de l’année, le plus simple c’est de leur demander ce qu’ils en pensent !